The weather man

Publié le par Julien

Dimanche dernier, julie et moi sommes allés voir "The weather Man" avec Nicolas Cage. Acteurs et réalisation parfaites sur une histoire difficile à traiter. Ca faisait très très longtemps que je n'avais pas été aussi agréablement surpris par un film et Julie a bien aimé aussi. Ci-dessous un avis vite rédigé :


The weather man traite d'un sujet mille fois traités : l'impuissance face au deroulement de sa propre vie, l'homme en milieu de vie, le « middle-aged man » qui s'apercoit qu'il n'a reussi ni a garder sa femme, ni a faire le bonheur de ses enfants alors qu'il n'y a pas si longtemps il pensait avoir toutes les clefs pour reussir et avoir atteint un point d'equilibre dans sa vie.

 

J'ai lu une critique americaine disant que le film etait un énième film traitant de la « middle class angst », le desenchantemnt de la classe moyenne americaine.

 

Certes, le personnage principal n'aime pas son job mais il ne le deteste pas non plus. Il le considere a distance de maniere raisonnable : il a tel avantage, tel inconvenient. Etre weather man n'est pas parfait surtout quand tous les petits rigolos s'amusent à vous lancer de la nourriture à la figure alors que vous voulez juste qu'on vous foute la paix, mais de quel droit demander de la perfection a sa vie professionnelle quand sa vie privee est un desastre ?

 

A mon avis le film traite d'un sujet beaucoup plus general, l'incapacite d'accorder ses intentions aussi bonnes soit-elle avec la realite. La froideur et la tristesse qui se degagent par moment du film de maniere un peu dure evitent de tomber dans la niaiserie et l'humour a double tranchant permet d'alleger certains instants, quand le poids des emotions devient trop lourd a porter.

 

Pour en revenir au statut de weather man, si ce job est un objet de frustration, c'est qu'il est un peu futile, n'a aucune signification aux yeux d'un pere ecrivain renomme ayant frequente les grands de ce monde. Lorsque celui-ci annonce qu'il est atteint d'un cancer mortel la preoccupation principale du personnage interperete par Nicolas Cage n'est pas la mort de son pere elle-meme mais la soudaine absence de temps, le fait qu'il ne pourra pas reparer son couple, ses enfants et par la montrer a son pere qu'il n'est pas un rate. La relation entre lui et le pere est sans doute un des meilleurs aspects du film. Le pere n'est pas un « grand homme » froid et meprisant, completement imbu de sa personne, c'est le simple fait d'etre qui il est qui fait son fils se sentir coupable, coupable a ses propres yeux de ne pas etre a la hauteur de son pere. Pendant une bonne partie du film, c'est plus l' incomprehension sans animosite qui domine que la rivalite. Le fils ne comprend pas pourquoi il n'arrive pas a etre a la hauteur de son pere. Le pere ne comprend pas ce que son fils essaye d'etre exactement. Les deux sont egalement genes de cette incomprehension mutuelle.

 


« Nicolas Cage » se prend d'une soudaine passion pour le tir a l'arc au milieu du film. C'est un point mineur mais que j'ai trouve interessant. Le tir a l'arc sert un peu de paliatif a ses propres frustrations et de metaphore inversee de ses difficultes. Au tir a l'arc, la recette est simple : une cible, une fleche, un tireur. Selon l'habilete naturel et le niveau d'entrainement du tireur, la fleche fait plus ou moins mouche. A l'oppose de sa propre existence, le raisonnement est simple, les causes et consequences parfaitement identifiees, aussi nette que le son d'une fleche qui se plante dans sa cible.

 

La note d'optimisme qui résonne dans tout le film est finalement celle-ci : l'échec n'efface jamais complétement la bonté des intentions.

 

Comme le dit la chanson : « J'aime les hommes qui sont ce qu'ils peuvent… »

Publié dans jujuinlondon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dissertation 03/09/2009 07:45

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!____________________dissertation

philtoc 04/04/2006 00:01

Un petit com' de soutien pour ton blog.Continue comme ça et A++