et on continue

Publié le par Julien

Et hop là, petit interlude, il s’est passé pas mal de temps depuis que j’ai commencé à écrire ça. J’avoue que mon échelle de temps est un peu bancale, je suis donc un peu perdu au milieu des événements. Les semaines se sont écoulées à une vitesse incroyable. Je peux vous dire que :

 

 

-          j’ai commencé à travailler et ça se passe bien

 

 

-          J’ai commandé Internet, j’ai réouvert vers la ligne British Telecom qui venait juste d’être fermée par les Bulgares du dessus parce qu’ils pensaient que c’était la leur tandis que nous on l’utilisait en espérant qu’elle n’était à personne…

 

 

-          On s’est fait inviter par lesdits Bulgares pour boire un café et un coca (coke) (ensemble) et pendant un moment on a cru tous les deux qu’on était tombées sur des trafiquants de drogue.

 

 

-          Nous nous sommes inscrits à une salle de gym hors de prix (comment ça hors de prix !! j’ai pas assez négocié peu être ??? c pas de ma faute aussi si les gogo de la salle de fitness ne sont pas aussi « commerciaux » que les vendeurs tunisiens dans les souks….)

 

 

-          J’ai fait une chasse au trésor par MMS et une dégustation de vin au vinopolis pour fêter Oktoberfest chez MindMatics.

 

 

-           Julie a très très très gentiment accepté l’installation de Rome Total War sur sa machine afin de contribuer à mon équilibre psychologique (mouais c pas encore fait alors attention…)

 

 

-          Elle cherche du boulot en ce moment et va préparer le First Cambridge Certificate à partir de Janvier.

 

 

 

 

Anecdote : nous avons aussi pu faire l’expérience du système électrique à l’anglaise. Un soir juste après avoir emménagé, nous étions tous les deux tranquillement assis en train de profiter de la soirée quand tout d’un coup, pouf plus rien, coupure complète. Là petite peur, si les plombs ont sauté, étant vaguement incompétent, je me sentais pas d’aller changer les plombs. Le courant marchant au-dessus, je me suis souvenu de la petite démo du proprio concernant le compteur à pièces. Donc j’ai été dans le cagibi et après avoir tatonné pour trouver la lampe et fait clic, je me retrouve face au dit distributeur de chewing-gum ou comme l’aurait dit Gaston Lagaffe à propos des parcmètres  « l’affreux mange-pièces ». Là, le principe est simple : tu mets une pièce, tu tournes la manivelle, l’aiguille remonte et t’as du courant… quand l’aiguille arrive en bas, eh bah, t’as plus de courant… C’est d’ailleurs à cette occasion que nous avons fait la connaissance des voisins bulgares qui nous ont prêté une pièce d’une livre histoire qu’on ne meurt pas seuls et abandonnés.

 

 

 

 

Ah, les voisins ne vont pas être nos amis longtemps quand ils vont recevoir la facture. L’autre jour, j’étais en train de cirer les nouvelles bottes de Julie (l’Amour vous fait faire de choses parfois) quand les voisins sont arrivés et après une demi-heure d’explications en anglais approximatif, j’ai saisi que la ligne BT  était chez eu, que leur boîtier ne marchait pas et que la « ligne gratuite » qu’on avait utilisée ces dernières semaines, c’était la leur, hum… Toujours pour parler des Bulgares, Julie a aussi connu quelques soucis de communication avec le voisin qui semblait tenir absolument à l’emmenener au Tesco… n’ayons pas l ‘esprit mal tourné, après réflexion, on s’est dit qu’il lui avait en fait proposé de nous emmener avec eux en voiture pour faire les courses (on a ramené un chariot du supermarché l’autre jour, ça a dû leur faire pitié). Ou alors c’est un plan drague à la bulgare (tu viens, je t’achète un cageot de tomate…)  mais je préfère ne pas y penser.

 

 

 

 

En ce qui concerne le job, je suis donc Product Manager, c’est marqué sur le listing téléphonique. Je m’occupe du mCMS ou mobile content management system (à vos souhaits) qui est une solution permettant aux entreprises d’envoyer tout type de contenu (images, sons, vidéos, jeux) sur la plupart des téléphones portables. Anders, mon ancien boss, a laissé la direction de la filiale à un local, Geoff, pour s’occuper de la zone EMEA (Europe Middle East Africa). Je vais lui servir d’assistant pour la France. Le boulot se passe bien, l’ambiance est bonne et les horaires plus raisonnables ce que j’aurais cru. Mon alter ego en Allemagne a un accent à couper au couteau, du coup, on fait un joli couple quand on parle tous les deux anglais au téléphone.

 

 

 

 

Publié dans jujuinlondon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paris-London 12/09/2006 10:18

Très sympa, votre blog, et j'adore vos anecdotes avec les voisins bulgares !!! :-)